4 commentaires

  • Bigro 18 mai 2009 - 12 h 09 min Répondre

    Quand on s’adonne aux turlutaines, c’est que ca nous turlupine non?

  • Fan 25 octobre 2010 - 16 h 54 min Répondre

    Il me semble qu’en québécois, « turluter » signifie justement bavarder dans le langage courant.

  • Montarville Slim 9 novembre 2010 - 17 h 38 min Répondre

    Pas tout à fait, la turlutte est à la musique folklorique ce que le scat est au jazz ; un bout de chanson constitué de syllabes rapides et saccadées. C’est bien souvent assez difficile à articuler et à la limite de la compréhension même pour l’oreille exercée. Occasionnellement , les paroles peuvent être un “virelangue” (ex: Tata, ton thé t’a-t-il ôté ta toux ? Essayez d’attraper le lien suivant, c’est un chef d’oeuvre en la matière(http://www.moniquejutras.com/import/TurluteDesLittleDelisleParolesCompletes.pdf)

    Ce site est très bien, j’en ai une bonne pour vous: Céphalophorie, spécialité de Saint Denys l’Aéropagite

  • Cékiki ladi 11 septembre 2011 - 14 h 09 min Répondre

    S’il te plait fais moi une turlute S’il te plait fais moi une turlute S’il te plait fais moi une turlute S’il te plait…

    Ah mais ça suffit comme ça! Je regarde mon feuilleton. Je n’ai que faire de ta turlutaine!

    Tu n’as que faire de ma turlutaine… T’as pas toujours dit ça, salope…

Ecrire un gentil commentaire

Merci de partager ce billet !

Turlutaine