Nonobstant

Nonobstant la mansuétude belliqueuse dont tu fais preuve, je ne t’aime pas…

Vous n’êtes pas doué pour marier avec délicatesse les diverses subtilités de la langue française, afin de vilipender une personne dont l’attitude ne vous sied guère ? Permettez-vous de vous affranchir de toute subtilité !

Nonobstant:  prép et adv. malgré.  – Bien que. – Néanmoins. – Cependant.

On pourrait se demander si on ne pourrait pas le prendre par l’absurde sans révéler une phrase vide de sens.

"Nonobstant l’obscurantisme des cacahouètes, je me permets de vous dire que je ne vous aime pas !"

Grâce à ce fabuleux terme, vous pouvez focaliser toute l’attention de votre interlocuteur sur le fait qu’il ne faut pas s’arrêter à l’obscurantisme des cacahouètes tout en l’insultant. Le temps qu’il comprenne le sens de votre phrase, lancée tel un javelot de Spart, vous aurez tout loisir de revisionner entre amis l’intégrale du seigneur des anneaux en version longue et en vitesse lente (Si si je vous jure c’est du vécu, même que Gimli est beaucoup plus drôle ainsi…).

On pourrait même se surprendre à intensifier le pied de nez en ajoutant, "gros con" à la fin de la phrase, mais expérience faite je vous suggère de vous en tenir à la première forme de  l’utilisation, dit "forme sécuritaire", en opposition à la "forme agressive".

3 commentaires

  • Nonob 15 mars 2010 - 15 h 40 min Répondre

    Et maintenant, un site internet travaille pour élever le vocable Nonobstant au rang qu’il mérite !
    http://www.nonob.fr 😉

  • truc 2 octobre 2011 - 16 h 17 min Répondre

    On ne commence pas une phrase par nonobstant il me semble…

    « Nonobstant l’obscurantisme des cacahouètes, je me permets de vous dire que je ne vous aime pas ! »

    • wolf 12 février 2014 - 3 h 02 min Répondre

      oui en écrit . . .

      en interpellant, l’éffet est garanti . . !

      slts

Ecrire un gentil commentaire

Merci de partager ce billet !

Nonobstant