La randonnée bon marché

C’est en 1936 que les congés payés entrent dans les textes de loi grâce au Front populaire, conférant aux travailleurs le droit de se détendre en famille. C’est donc cette date qui marqua le début du tourisme de masse et des vacances d’été telles qu’on les connait aujourd’hui.

Très vite, l’industrie du tourisme prit son essor: On vit les hôtels pousser le long des plages et les prix du logement grimper à tout allure. A cette même époque, Jean-Baptiste Constant, jeune sportif Mulhousiens de 22 ans, malin mais sans emploi, eu l’idée de génie d’offrir un dépaysement à moindre frais en proposant aux aoutiens de les guider durant de simples treks de quelques jours dans le massif des Vosges.

Il établit quelques itinéraires de randonnées sur les 3 sommets les plus proches, Le Grand Ballon, le Hohneck et le Reckt, puis commença a promouvoir son activité. Ses offres financièrement intéressantes conquirent vite les vacanciers de la région. L’offre la moins chère, quatre jours et trois nuits sur les crêtes du Reckt, remporta un vif succès et à peine quelques années plus tard, c’est des 4 coins de la France qu’on venait pour participer à ce trek bon marché.

De nos jours, la randonnée s’est démocratisée et les chemins sont balisés. Jean-Baptiste Constant a cessé son activité mais cet itinéraire resta la référence des excursions de qualité à bon marché. Aujourd’hui encore, on y fait référence pudiquement pour parler de nos dernières vacances pas chères: – C’était très bien et les prix étaient « trek au Reckt« .