Abstrus

Faire une synthèse des règles du Lévitique, la vaisselle un dimanche, comprendre la motivation métaphysique d’une esthéticienne, ou pourquoi le tube de l’été est chaque année aussi affligeant (i wanna pop… ta gueule.), voilà des exemples de défis abstrus.

 Abstrus : adj, "Dont la difficulté rebute l’esprit".

Il faut aussi remarquer qu’on peut remplacer quasi-systématiquement abstrus par abscons (note à l’intention des nyctalopes acculés).

3 commentaires

  • Claire Abstrus 1 novembre 2009 - 0 h 28 min Répondre

    La vérité, dans une axiomatique nominaliste, subodore une probabilité épistémologique purement conventionnelle.
    C’est clair, non ?

  • sylbo 20 novembre 2009 - 13 h 23 min Répondre

    Bin oui ! Vous usez d’argutie, tout au plus…
    Vous auriez dû utiliser une bonne vieille contrepèterie car je ne comprends plus le sens du mot abstrus du coup !

  • lamy 3 novembre 2012 - 13 h 50 min Répondre

    Bonjour,

    Abstrus aurait le même sens que Abscons.
    Choisissez plutôt le « trus » que le « cons »

Ecrire un gentil commentaire

Merci de partager ce billet !

Abstrus